Sujet type brevet : La mondialisation, révélatrice des inégalités mondiales

Document 1.a :L'IDH dans le monde

Document 1.b :Les échanges de biens dans le monde

Document 2 :La mondialisation, porteuse d'inégalités

« La mondialisation, c’est la constitution de la Terre entière en un espace commercial unique. De 1950 à 1995, si la production industrielle mondiale a été multipliée par 7, les échanges de produits manufacturés ont été multipliés par 26. Ces deux évolutions montrent le spectaculaire enrichissement de la planète et la croissance vertigineuse des flux industriels. Depuis la seconde moitié des années 1980, plus de 60 pays en développement s’ouvrent au commerce international ; ils rassemblent environ la moitié de la population mondiale. Il s’agit notamment de la Chine, de l’Inde, du Brésil, de la Russie. Si les marchés des pays riches paraissent saturés, l’Asie et l’Amérique Latine se présentent comme des réservoirs extraordinaires de consommateurs. Ainsi, la bouteille d’eau minérale, l’automobile, le téléphone, attributs des classes moyennes occidentales, se mondialisent-ils. »                                                                      D’après P. Moreau-Desfarges, La mondialisation, PUF, 2002

« Les inégalités de niveau de vie enregistrés entre le Sud et le Nord ne cessent de s’accroître. Au Nord, un habitant percevait en moyenne l’équivalent de 4 fois le revenu mondial moyen d’un individu en 1980, il reçoit aujourd’hui 5 fois ce revenu. A l’inverse, le revenu moyen d’un habitant en Afrique est passé de 29% à moins de 10%  du revenu moyen d’un habitant de la planète. »                                                                                                                                                         Alternatives économiques, HS n°54, 2002

Document 3 : Le port de Singapour

Questions sur documents  :

1.Quels sont les 3 pôles du commerce international ? (doc. 1.b) Quel type de produits est de plus en plus échangé ? (doc. 2).

--> Il s'agit de l'Amérique du Nord, de l'Europe de l'Ouest et de la façade Pacifique de l'Asie. Les produits le splus échangés sont les produits manufacturés (produits en usine).

2.D’après le doc. 3, quel moyen de transport est le plus utilisé ? Quels sont ses avantages ?

--> C'est le transport maritime, qui coûte peu cher et utilise comme moyen de stockage le conteneur. Le conteneur est une boîte métallique de stockage des marchandises qui est intermodal : qui s'adapte au trabsport en bateau, en train et en camion.

3.Quels pays s’ouvrent au commerce international ? De quel avantage disposent-ils ? (doc. 2)

--> Les pays qui s'ouvrent aux flux du commerce international sont les pays émergents (Brésil, Inde, Chine). Ils disposent l'avantage de populations très nombreuses qui sont des viviers de consommateurs, dont le pouvoir d'achat augmente, et qui aspire aux mêmes modes de consommations que les occidentaux. Rajoutons que la main d'ouevre peu qualifiée de ces pays est peu chère, c'est pour cela que de nombreuses entreprises occidentales délocalisent leur production dans ces pays émergents.

4.Citer deux éléments prouvant la pauvreté des pays restant à l’écart de la mondialisation (doc. 1.a et doc. 3).


--> Ces pays ont un IDH très faible (ex : Afrique sub-saharienne : entre 0,3 et 0,5), ce qui démontre une espérance de vie faible, un pouvoir d'achat faible et un faible taux de scolarisation dans ces pays. De plus, ces pays ne profitent pas de la mondialisation car les revenus de leurs habitants tendent à diminuer (de 29% à 10% du salaire moyen mondial). En effet, ces pays sont maintenus à l'écart des principaux flux de marchandises, d'informations, ...

 

Paragraphe argumenté :

A l’aide de vos connaissances et des informations contenues dans les documents ci-dessus, rédiger un paragraphe structuré de 20 à 25 lignes sur le thème : La mondialisation, révélatrice des inégalités dans le monde

Vous expliquerez ce qu’est la mondialisation, puis vous montrerez qu’elle crée des inégalités dans le monde.

A l'aube de l'an 2000, les espoits étaient immenses pour réduire la pauvreté dans le monde, la mondialisation cristallisait encore les espoirs d'une atténuation des inégalités mondiales. Pourtant, force est de constater que la mondialisation n'a pas atteint cet objectif.

Qu'est-ce que la mondialisation ? Pourquoi peut-on dire qu'elle a créé voire aggravé les inégalités mondiales ?

Tout d'abord, tâchons de définir ce phénomène  de la mondialisation... Il s'agit de l'augmentation continue des flux de marchandises, d'informations et de flux de toutes sortes, qui mettent en relation les pays de la planète. Certains pays sont au coeur de ces échanges alors que d'autres en sont exclus. Cette hausse des échanges à l'échelle de la planète est permise par l'essor du transport maritime, moyen privilégié du transport de marchandise (fabrication et transport de produits manufacturés x 26 depuis 1950). Le transport maritime a connu la révolution technique du conteneur, qui permet des progrès considérable dans le transpoirt, le stockage de marchandises. Avec la mondialisation, le mode de vie consommateur des peuples occidentaux tend à devenir un modèle pour les autres peuples. Cette frénésie de consommation de téléphones, de voitures (de viande rouge, de produits laitiers, ...) chez les populations des pays émergents a aussi favorisé la croissance des échanges.

 

Cependant, la mondialisation met en évidence certains pays sont au coeur des échanges : ce sont l'Europe de l'Ouest, les Etats Unis et le Japon. Ce sont ces pays les plus riches, les plus développés (IDH proche de 1), qui possèdent les grandes entreprises internationales qui produisent, achètent, exportent les marchandises, qui possèdent les banques capables de financer ces grandes entreprises, qui sont à la pointe de l'innovation et de la recherche technologique et qui attirent les plus diplômés ("fuite des cerveaux"). A l'extrême inverse, les Pays les Moins Avancés (ex : Afrique sub-saharienne, Afghanistan, ...) accumulent les indicateurs négatifs (faible PIb, faible IDH, pays en guerre ou enclavés), qui sont laissés à l'écart des flux et des échanges. Entre ces deux extrêmes, les pays pétroliers (Nigéria, Venezuela, Arabie Saoudite) et les Nouveaux Pays Industrialisés (Singapour, Taïwan, Corée du Sud) parviennent à s'insérer dans les flux de la mondialisation grâce à leurs avantages particuliers (ex : possession de ressources naturelles recherchées, spécialisation technologique). Les pays émergents, qui sont voués à être les puissances du XXIe siècle, ont pour principal avantage leurs population très nombreuse (Inde + Chine = 2,6 milliards de consommateurs potentiels !) constituent une formidable réserve  de consommateurs qui imitent de plus en plus les modes de consommation des occidentaux et contribuent à l'accroissement des échanges.